AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  



 

Partagez|

Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Mer 21 Mar - 22:58

Citation :


Myles Daniel Howl
« Aprés tout, qu'est Dieu? Un enfant éternel jouant à un jeu éternel dans un éternel jardin. » Denis Diderot
NOM(S) ◐ Howl ( le "w" ne se prononce pas ) PRÉNOM(S) ◐ Myles Daniel ANNEE ET LIEU DE NAISSANCE ◐ 11 Mars 1992 à Newark - NJ AGE ◐ 20ans STATUT SOCIAL (célibataire, divorcé...) ◐ Célibataire...et heureusement pour lui MÉTIER/ÉTUDE ◐ Serveur dans un restaurant minable CARACTÈRE ◐ Courageux - Amusant - Bienveillant - Combatif - Imaginatif - Persévérant - Égoïste - Indépendant - Têtu - (parfois)Négligeant - Vaniteux - Paranoïaque GROUPE ◐ It's your earth SON DOUBLE ◐ Apparemment, il vient de débarquer en ville... Mais bon c'est selon sa mère et il ne faut jamais écouter sa môman ! AVATAR ◐ Drew Roy



* Quand il était petit, Myles, à partir de dix ans a commencé à faire des cauchemars, des terreurs nocturnes voire même des nuits blanches, cela a terriblement bouleversé son cycle scolaire et donc ses capacités à apprendre, personne n'a su qu'elle en était la cause. À par lui. * À onze ans, son père obtient une promotion exceptionnelle pour travailler dans un laboratoire en Écosse, la petite famille déménagera donc à Kirkwall. Terminer les champs pleins de boue à perte de vue et cette réputation de vieux fermiers non civilisés * Myles avait toujours espéré pouvoir s'amuser avec un petit frère ou une petite soeur mais... Il restera fils unique *Il a perpétuellement aspiré à faire le tour du monde… Mais plus principalement, monter jusqu’au plus haut point culminant de l'Afrique : Le Kilimandjaro. * Il essaye toujours de parler de façon rhétorique... sans avoir de grands succès * Au collège il était considéré comme le "beau gosse" de service et il en profitait pleinement. Ça lui a valu pas mal de déception *Après la naissance de son petit garçon : Dayton; Il a décidé de s'occuper de lui et donc d'arrêter ses études. Il rêvait de devenir Psychologue ou travailler aux cotés de personne en difficulté *Je ne vous raconte même pas la tête qu'a fait son père lorsqu'il a appris que Myles était contraint à arrêter ses études * Il a trouvé un travail très rapidement dans un petit restaurant de la ville, sauf qu'il ne gagne pas assez pour pouvoir s'offrir un petit chez soi et est donc obligé de vivre chez ses parents. Même s'il a déjà commencé à économiser pour pouvoir partir un jour. Son père refuse strictement de lui avancer de l'argent, il veut a tout prix que Myles sache se débrouiller seul. Même si ça lui permet de vivre confortablement pour le moment *Sa mère n'a jamais été très intelligente, il l'a toujours pris pour un être inférieur. *Sa patronne semble être la femme la plus tarée de toute la ville. Elle a une psychologie vaseuse et prend tout le monde pour des Earth One. Alors qu'elle en a terriblement peur. C'est une sorte de nouveau racisme qu'elle a fait naitre. * À force d'entendre des jurons et des médiocrités à propos des Earth One, Myles, commence à se méfier d'eux et à se forger une mauvaise opinion. Même si dans le restaurant il montre le contraire lorsqu'un groupe d'extraterrestre vient s'asseoir à ses tables *Il se pose continuellement des questions sur sa sexualité : Bi ? Or not ? *Lui et son fils sont nés, sous un coup du hasard, exactement le même jour : le 11 mars. *On peut le remarquer facilement grâce à son humour néfaste, sa ressemblance avec un zombie chaque matin, sa nonchalance souvent présente sur son visage alors qu'en temps normal il est plutôt rapide, son petit machisme naissant et bien sûr son beau physique nuisible à la population masculine *



ALORS, AVOIR UN DOUBLE, ÇA FAIT QUOI ?Dans un sens ça me laisse assez indifférent, j'ai toujours pensé que chacun d'entre nous avait un double dans sa vie, voire même un sosie. Mais dans un autre sens ça m'intrigue énormément : est-ce que nous avons la même façon de penser, les mêmes ambitions, les mêmes envies,etc... Est-ce qu'il a déjà réalisé mes plus grands rêves, as-t-il un petit garçon lui aussi ? Et pleins d'autres questions me trottent dans la tête ... Ce serait assez excitant de découvrir ça.
COMME ÇA IL EXISTE UNE PLANÈTE TERRE 1 ?Attendez une seconde... Depuis quand ce sont eux la terre n°1... Ils débarquent tous et s'accaparent l'honneur d'être la "number one" ? À mes yeux c'est l'inverse... À côté de cela je n'aurais jamais pensé voir ça dans ma vie, je ne l'avais même pas imaginé... Je ne sais même pas si les scientifiques ont découvert le comment du pourquoi cette terre est apparue !
ET TOUT CES VOYAGEURS QUI DÉBARQUENT, ÇA NE TE FAIT NI CHAUD NI FROID ?Tant qu'ils ne viennent pas à prendre le pouvoir de notre Terre, je fais preuve de vanité. Je savais bien qu'un jour j'allais voir débarquer des extraterrestres dans le restaurant où je travaille, ils font grimper légèrement le chiffre d'affaires selon la patronne. Il y a quand même leur comportement qui me déplaît... enfin c'est peut-être juste des rumeurs, des laisser-dire, que je prends trop au sérieux.
ET LA COHABITATION AVEC LES AUTRES, ÇA DONNE QUOI ?Je les vois partout, à chaque coin de rue, dans chaque lieux publics, dans les restaurants, PARTOUT... Bon vous me direz : comment tu fais pour les remarquer ? ... Parfois je suis tellement parano' que je crois en voir partout, mais il y a certains signes, certaines manières qui nous font savoir qu'ils sont les Doubles.
MAIS AU FINAL, ON A TOUS QUELQUE CHOSE QU'ON AIMERAIT CHANGER ; ET POUR TOI, C'EST QUOI ?Je pense que si j'aurai été au courant de la grossesse de Sonia j'aurais demandé qu'elle se fasse avorter. J'aurai sans doute regretté de lui avoir fait faire ça... Mais ça m'aurait grandement aidé. Car mon enfant, qui est mon plus grand bonheur est aussi ma grande difficulté. Même si je ne regrette rien.

it's you, it's you, it's all for you:
 


Dernière édition par Myles D. Howl le Mar 27 Mar - 21:11, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Mer 21 Mar - 22:59



    Chapter 1

    6 Février2012 - Cabinet médical de Mme McGrath - Kirkwall, Écosse ~ « Comment allez-vous aujourd'hui ? » Elle avait enfin décidé d'ouvrir la conversation après un silence habituel qui devenait de plus en plus lassant. « Je vais bien, merci » Même s'il pensait toujours différemment, il préférait mentir à sa psychologue. « Vous savez que vous êtes dans un cercle privé, c'est un lieu où vous pouvez déposer vos émotions sans avoir peur des préjugés, c'est un lieu où vous pouvez parler de n'importe quel sujet sans avoir peur des représailles. Vous le savez ça, Myles ? » Il savait très bien lire entre les lignes et les mots, il savait exactement ce que voulait dire cette phrase. Une phrase que la psychologue ne faisait que de lui rabâcher à la limite de le prendre pour un imbécile qui ne comprenait rien. Il lui répondit d'un simple hochement de tête. Elle préférait sans doute qu'il entame un sujet qui lui ferait travailler sa personnalité, alors que lui redoutait qu'elle lui demande ce qu'il faisait ici. Derrière son silence se cachaient des cris de souffrance... Il voulait à tout pris parler, mais les mots ne sortaient pas... Il n'allait pas tarder à le faire, mais espérait qu'elle trouve un sujet qui lui ferait penser à autre chose. Cette chose qu'il avait envie d'oublier. Qui le bloquait à chaque occasion d'évoluer dans sa vie. Il sentait qu'il devait en parler, qu'il devait enfin l'expliquer à cette psychiatre. Il ne savait pas vraiment si le simple fait de poser des mots sur son malaise aller le faire grandir, l'aider à le reconstruire, c'était juste une intuition. Peut-être qu'il se mettait juste cette idée en tête pour se forcer à avancer ? Ses pensées s'emmêlaient avant qu'il décide de défaire ses liens en prononçant : « J'ai envie de parler... Mais je ne sais pas de quoi ... Enfin je sais précisément ce que j'ai envie de développer mais j'ai peur de dire le mot qui briserait mon silence. » Myles réussissait à lire le sourire, la motivation et l'envie de découvrir dans les yeux de son confident officiel. Il ne pouvait plus faire marche-arrière : dans quelques instants elle allait l'aider à parler; elle allait enfin le faire se dénouer de ses sentiments qu'il portait depuis aujourd'hui dix années... Mais il se mit à pleurer. L'émotion était trop forte pour le jeune homme qui se montrait constamment fort et sûr de lui. Les larmes s'écoulaient sur son visage avant de s'écraser lourdement sur le siège en cuir. Il posa ses mains sur ses yeux et tourna la tête, il ne voulait pas montrer sa faiblesse. Tous les jours, il faisait preuve de bon sens, il se montrait courageux et amusant, il n'abandonnait jamais rien. Mais c'était comme si sa personnalité était de trop et qu'elle lui pesait. À se retenir tous les jours de pleurer, à enfouir ses émotions en lui. Il savait pertinemment qu'un jour il allait craquer. Que ça devait arriver. La femme, qui se trouvait devant lui, cherchait ces mots. Elle ne voulait pas le froisser et encore moins l'empêcher de pleurer. Elle semblait chercher le regard qui convenait, comme si elle ne s'attendait pas à ce changement de situation. Elle semblait aussi attristée. Peut-être qu'elle avait mal compris le jeune père. Peut-être qu'elle ne s'attendait pas à une chose aussi grave... Elle devrait sans doute tout analyser une nouvelle fois. Le visage de Myles laissait lentement partir la peine et faisait place à la nonchalance. Néanmoins, la voix accablée, les yeux gorgés de larmes, il dit enfin ce qu'il avait gardé en lui depuis une décennie : « Il ne me touchera plus jamais ! »

      Chapter 2

      15 Octobre 2010 - King's college - Kirkwall, Écosse ~ Blouson en cuir de chez Gucci à la main. Myles flânait dans les couloirs de sa nouvelle université, on ne voyait que son débardeur de la marque « Neil Barrett » comme s'il avait orchestré son accoutumance. Dans le seul but d'attirer le regard sur sa beauté, sur son éternel obsession et de sa fierté d'incarner le masculin amoureux de lui-même. Même si tout ceci n'était qu'un rôle qu'il se fatiguait à jouer, il prenait soin de soigner sa démarche lorsqu'une ou deux filles passaient ou peut-être même un bon étalon qui se serait arrêté sur ses bras qu'il venait de muscler. Ça lui arrivait de se sentir confiant comme ça. Heureusement, il ne s'amusait pas à ce jeu de rôles tous les jours. C'était très dur pour lui de vouloir se valoriser lui-même. Mais ça lui permettait de progresser et de l'aider à se construire. C'était une manière très peu délicate pour tous les élèves de l'établissement, qui lui décrivait une pathologie déconcertante. Mais, ça ne lui apportait que des avantages encore une fois. Il se dirigea vers son casier pour essayer de s'informer sur la salle où se tiendra son prochain cours, car comme à son habitude il ne c'était toujours pas mis son emploi du temps en tête.
      « Il faut que je te parle ». Il connaissait la voix qui venait de l'interpeler derrière lui. Il essayait de se représenter un visage, mais avait beaucoup de mal. Il prit le temps de se retourner pour voir que ce n'était d'autre que... son ex. Il fit une drôle de tête. Une tête qui montrait parfaitement le questionnement et voulait même dire « mais qu'est-ce que tu fous là ? ». Sur le coup il préféra lui répondre d'un simple : « Oui ? ». En essayant de rester droit et d'éviter de s'imaginer la pire des choses. Sauf qu'il avait le pressentiment que ça allait mal tourner, que sa journée allait se transformer en désastre, qu'il allait même vouloir en chialer... Après tout, à chaque fois qu'il a eu affaire avec Sonia, il ne s'était passé que des malheurs dans sa vie. Le pragmatisme était une qualité qu'il lui aurait bien servi face à cette jeune fille. Il se mit à l'écoute de Sonia, prêt à entendre des reproches de sa part. Il se souvenait de la longue aventure qui se cachait derrière elle. « Ça... Ce serait mieux que l'on trouve un endroit tranquille pour parler de ça. »... La veste robuste de Sonia laissait place à un ventre ovale et gonflé, elle prenait déjà les formes d'une grossesse qui ne pouvait être que douloureuse. Myles prit le temps de regarder le petit territoire de Sonia qui lui fera naitre une obsession. Entre ses seins et ses jambes. Il contemplait chaque parcelle de ce terrain au moment où elle leva son vieux t-shirt grisâtre, signe de laisser-aller. Il ne savait plus comment réagir. Il devint rouge... les yeux ensanglantés jusqu'à vouloir lui arracher cette chose d'en elle. Il ne voulait pas, ABSOLUMENT pas qu'elle porte son enfant. La colère le submergeât. C'était fini de faire le rigolo à porter sa veste sur son épaule. Il la fit tomber et préféra lui tourner le dos. Chaque pas qu'il faisait l'éloignait d'elle et le soulageait... Il continua à avancer, s'en vouloir s'arrêter. Le silence faisait office d'apaisement. Il pensait, il ne pouvait s'empêcher de penser à son avenir, à ce qu'il allait devenir, à tous ces rêves qui allaient être gâchés... sans prendre le temps de réfléchir à elle. Arriver à la sortie de l'université. Il se mit à courir à toute allure... Plus rien ne se passait, ni à sa gauche, ni à sa droite... Le regard ferme, il s'en alla. Il voulait tout laisser derrière lui : même son enfant.

        Chapter 3

        11 Mars 2011 - Kirkwall general hospital - Kirkwall, Écosse ~ 7h20 du matin sonnait à son réveil, le bruit lourd et épuisant ne pouvait que réveiller de façon brutale le futur papa. Cinq mois lui avaient laissé le temps de réfléchir à son enfant, à Sonia et à lui-même. Il avait eu le temps de faire ses plus grandes excuses à la mère de son gosse. Il avait eu cent quarante-huit jours pour faire comprendre et admettre à ses parents sa paternité, pour choisir un prénom à son fils, pour s'adapter à cette nouvelle situation et trouver un job afin de pouvoir faire vivre son bambin. Et malgré toutes ces réussites il avait peur. Chaque matin, il redoutait qu'on lui demande de se rendre à l'hôpital. Il redoutait d'être un mauvais père. Il redoutait de ne pas savoir s'y prendre correctement avec Dayton. Il redoutait tout et s'imaginait le néant. Il craignait le "baiser de Judas" de la part de Sonia. En plus c'était le jour de son anniversaire... Après avoir eu le courage de frapper le réveil afin qu'il cesse, un autre bruit de sonnerie retenti dans sa chambre. Un bruit totalement différent. Myles du prendre le temps de se frotter les yeux et se réveiller correctement pour se rendre compte que ce bruit provenait de son portable. Il accourut dessus à la seconde. Une sueur froide parcourut son front. Il n’osait pas appuyer sur le bouton vert. Il remarqua qu’il avait face à lui un numéro inconnu, qu’il n’avait pas rentré dans son répertoire… Après un certain temps de réflexion il décida de répondre à l'appel. À présent, seul un bruit renfermé troublait le silence de l'appartement des Howl... L'appel fut court. Myles était resté sans forte émotion face à l'interlocutrice. Mais il se mit frénétiquement à répéter les gestes qu'il avait savamment appris quelques semaines plus tôt. Il commença par s'habiller aussi rapidement que le temps lui permettait. Il ne prit même pas la peine d'aller se coiffer, comme il avait l'habitude, pendant plus d'une heure et occupé sauvagement la pièce d'eau. Sauvagement voyant l'état dans laquelle il la rendait. Myles prit un sac d'affaire préparé à l'avance et s'en alla frapper à la porte de ses parents : il leur déposa le petit mot qu'il avait anticipé il y a plus de deux mois.
        « C'est le jour-J. Quand vous arriverez à l'hôpital vous serez, sans doute, déjà grands-parents *-* »

        D'un pas empressé, il sillonnait les couloirs de l'hôpital de Kirkwall dans le seul but de trouver la salle d'accouchement. Il se perdait malgré la taille plutôt petite de cet hospice'. Mais après une course éreintante à tourner en rond et à se demander s'il trouverait bien un jour cette fameuse salle. Il mit la main sur une sage-femme qui le conduisit jusqu'à l'embouchure d'un couloir qui menait directement à la salle. Elle lui demanda de mettre une charlotte et un gilet, ainsi que de se laver les mains avant de rentrer dans la pièce. Plus il s'avançait dans le couloir, plus son teint devenait pâle. Ses gestes étaient lourds et manquaient d'agilité. Des cris traversaient les portes étanches et les vitres ovales permettaient de voir qu'une certaine agitation s'était formée. « Vous pouvez rentrer monsieur. » Il fit bouger sa pomme d'Adam. il appréhendait le simple fait d'entrer et de voir son ex. Il avait peur des complications. De plus, cette grossesse lui avait fait naitre la phobie des maladies en tous genres. Avec tous les reportages qu'il avait regardés à la télé, avec tous les magazines et les livres qu'il avait lus montrant les pires cas possibles lors de l'accouchement, il ne pouvait qu'être anxieux face à ce moment même. « Monsieur ? Monsieur ? Vous m'entendez ? ». Il dut faire un mouvement en arrière avec sa tête pour se remettre de ses émotions. La vue, de ses merveilleux yeux verts, pointait vers le flou. Il poussa finalement les portes en pensant se lancer dans un combat s'en dessus-dessous. Le gynécologue était présent devant Sonia, accompagné de ses sages-femmes qui faisaient des allers-retours dans tous les sens. Le regard de Sonia pénétra dans celui de Myles. Il pensait qu'il ne pourrait refléter que la souffrance, mais pourtant, malgré son visage rempli de sueur et les fossettes crispées on aurait dit qu'elle gardait le sourire. « Poussez, madame ! Poussez ! On y est presque » Encourageait le gynécologue. Myles s'approcha de Sonia. Il lui donna un sourire. Il lui donna de l'espoir et de la force. Il serra sa main pour bien lui montrer qu'il était là. Et il ne comptait pas se défaire de ses doigts. Ce geste représentait uniquement qu'il était heureux d'être père. Durant tout ce temps, même s'il en avait voulu à Sonia de ne pas avoir sollicité l'IVG, il n'avait jamais pensé à placer son fils dans une maison d'accueil quand elle lui a dit que c'était son intention. Il lui avait promis de s'en occuper.
        Les cris commençaient à devenir de plus en plus grand. Les docteurs commençaient à s'agiter encore plus... Jusqu'à ce que tout ceci se fasse interrompre par les pleurs d'un jeune nourrisson à peine né... « Normalement lorsqu'un nourrisson né aussi prématurément que celui-ci on rencontre certaines difficultés... Mais votre enfant sera fort. Félicitations ». après avoir coupé le cordon ombilical la sage-femme se mit à tendre Dayton dans les bras de son père. Le premier regard posé sur lui fit taire ses pleurs. Dayton était si minuscule, si magnifique que Myles ne pouvait cacher ses expressions. Ce n'était plus des larmes de peine qui traversaient la salle, mais bel et bien des larmes de joie. Il ne pouvait se détacher de ses yeux. S'ils avaient au moins une chose en commun : c'était bien qu'ils avaient tous les deux les yeux d'un vert qui pourraient attiser une flamme. Myles se mit à lui parler, avant de le montrer à sa mère, pour certainement la première et la dernière fois. Tout en le serrant contre lui il lui dit : « Je te promets de te défendre de tous les obstacles, je te promets que personne ne te fera de mal, comme il me l'a fait. Je te promets de toujours t'aimer jusqu'à la fin de ma vie. Je te promets que je ferais tout pour que tu sois heureux. Je te le promets ! Et si un jour je me rends compte que je n'ai pas su tenir ma promesse, je ferais tout pour me racheter. Je t'aime mon fils ! Je t'aime Dayton ! »




Dernière édition par Myles D. Howl le Mar 27 Mar - 20:33, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : BAZZART
☼ Sourires postés : 112
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 21
☼ Ce que tu as à dire :

BE HAPPY WHILE YOU'RE LIVING,
FOR YOU'RE A LONG TIME DEAD.

MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Jeu 22 Mar - 11:39

WTF ! Roy
Bienvenue à toi & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMINIncroyable, plus tu dis des trucs intelligents, plus t'as l'air con !

☼ À qui tu dois tout ça : avatar - cyrine, signature - tumblr
☼ Sourires postés : 555
☼ Début du séjour : 12/06/2009
☼ Localisation : DTC.
☼ Ce que tu as à dire :

" L'amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il m'apparaît urgent de me taire. "



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Jeu 22 Mar - 18:04

PUREE, j'adore chevaucher des sushis, moi aussi Et j'adore ton titre
Mon dieu, peut-être que tu es mon double dans la vraie vie ? Bienvenue I love you

_________________
« Dieu a dit : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même." D'abord, Dieu ou pas, j'ai horreur qu'on me tutoie... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://another-earth.forumactif.com
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Jeu 22 Mar - 21:54

Ah merci beaucoup Madison !

Et Dani ... y'a des chances que l'on soit double rien qu'avec ton " PUREE "... Je le dis tout le temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) starhs & tumblr.
☼ Sourires postés : 131
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 25
☼ Localisation : sans aucun doute au laboratoire de recherches de Earth Two.
☼ Ce que tu as à dire :


YOU'RE MY GOOD AND MY EVIL. I WOULD LIKE TO HATE YOU EVEN IF I CAN'T.



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Ven 23 Mar - 20:24

bonjour charmant monsieur. *pan*
je ne connais pas du tout ton avatar ! *shame on me* mais il est sublimissime. bienvenue sur AE en tout cas & bonne rédac' I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Ven 23 Mar - 20:41

Merci beaucoup !

Effectivement il est sublime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : crispow (avatar) ; tumblr (signature) ; paramore (signature)
☼ Sourires postés : 33
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 24

MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Ven 23 Mar - 21:41

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Ven 23 Mar - 21:47

Ah merci Kyra ( Emma *-* )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
→ if you're a bird, i'm a bird.

☼ À qui tu dois tout ça : avatar - shiya gif - tumblr
☼ Sourires postés : 307
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Ce que tu as à dire :


"Parfois l'amour ne suffit pas, le chemin est semé d'embûches."


MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Sam 24 Mar - 8:27

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche (a)

_________________
tell me you love me, come back and haunt me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Sam 24 Mar - 9:34

oh merci aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ Sourires postés : 106
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Sam 24 Mar - 21:24

ROOOY
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche

_________________
constance eden de castelani ► Feel you here forever, You and me, together, nothing is better. but I set fire to the rain, Watched it pour as I touched your face. Let it burn while I cried 'Cause I heard it screaming out your name, your name. Even now when we're already over, I can't help myself from looking for you. - set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Sam 24 Mar - 21:27

Ah merci beaucoup Eden
J'adore ton vava'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : On verra... ~
☼ Sourires postés : 27
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 20


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Sam 24 Mar - 23:29

Owiii
Je savais pas qui c'était sur ton avatar avant aujourd'hui, mais dieu qu'il est beau
Bienvenue parmi nous cher toi ! \o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Dim 25 Mar - 0:00

Merci pour ton accueil Elya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : AV. Bazzart ; SIGN. tumblr
☼ Sourires postés : 128
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Age : 22


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Mar 27 Mar - 21:24

Validé
Parce que c'est le plus important, et que j'ai grave kiffé Arrow
Plus sérieusement, ton histoire est vraiment très bien écrite; j'ai été totalement pris par le personnage, le contexte, l'histoire. Tout.
Je n'sais pas quoi rajouter d'autre, tout est parfait, donc bon jeu sur AE.
(Et j'ai quand même le droit de savoir qui c'est le "Il", nan ? Arrow )

_________________

Il y a certainement des gens heureux de vivre, dont les jouissances ne ratent pas et qui se gorgent de bonheur et de succès. Emile Zola
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ϟ It was like, James Dean, for sure...

☼ À qui tu dois tout ça : Vava' : Moi-même; Sign' : Tumblr
☼ Sourires postés : 54
☼ Début du séjour : 21/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :
" Je crois que dans ce monde, la principale raison de vivre, c'est la découverte. " (James Dean)



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux. Mar 27 Mar - 21:33

Merci Merci Merci beaucoup * saute une nouvelle fois dans les bras de Louis *

Et on découvrira ça un jour ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux.

Revenir en haut Aller en bas

Myles D. Howl ~ Avant j'étais schizophrène, mais maintenant nous allons mieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avant j'étais Fluo.......Mais ça, c'était avant.........
» Avant j'étais SDS, mais ça...c'était avant!
» demontage hp avant*fait* démontage plage arrière maintenant
» Shina
» Avant je n'aimais pas la neige....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANOTHER EARTH ◐ :: WELCOME TO THE OTHER EARTH :: Vos papiers, s'il vous plaît :: welcome to the other earth-