AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  



 

Partagez|

Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 19:27

Citation :

De Cali Emma Rachel
« En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux. »
NOM(S) ◐ De Cali PRÉNOM(S) ◐ Emma Rachel ANNEE ET LIEU DE NAISSANCE ◐ 1991. italie. AGE ◐ vingt et un ans. STATUT SOCIAL (célibataire, divorcé...) ◐ célibataire mais amoureuse MÉTIER/ÉTUDE ◐ médecine. CARACTÈRE ◐ gentille, douce, joyeuse, généreuse, attachante, positive, timide, calme, serviable, réservée, effacée, intelligente, fragile, pétillante sensible, nerveuse, coincée. GROUPE ◐ IT'S OUR EARTH. SON DOUBLE ◐ Eden-rose de castellani AVATAR ◐ Nina Dobrev



*Moi, Emma Rachel De Cali suis une fille des plus banales malheureusement. * Seulement dix-sept défauts et qualités réunis permettent de me décrire psychologiquement. * C'est en Italie où j'ai vu pour la première fois la lumière du jour. * Ma famille vient d'un milieu assez modeste. * Je suis atteinte de la même maladie que mon frère jumeau : une malformation cardiaque. *Contrairement à lui, je préfère ne pas pendre cette maladie pour une malédiction, au contraire, elle me permet de me battre encore plus. * Je vis au jour le jour. * Ma mère est morte dans un accident de voiture alors que je n'avais que douze ans. * C'est à ce moment là, qu'avec mon père et mon frère nous avons décidé de quitter l'Italie pour Kirkwall. * A quatorze ans, mon frère décida de s'enfuir pour des raisons assez futiles. * Je déteste son côté Bad-Boy et lui, mon côté fille modèle coincée du cul. *Je déteste me mettre en avant et préfère rester dans l'ombre. * J'ai beaucoup de mal à m'affirmer. * Mon rêve est de devenir médecin, principalement grâce à ma maladie, qui m'a permis d'ouvrir les yeux. * J'aimerai aider les personnes qui sont atteintes d'une malformation cardiaque. * Bien que j'ai toutes mes chances de devenir docteur, je ne peux m'empêcher de stresser pour un rien.*Apprendre que j'ai un double m'a fait un réel choc. * J'étais vraiment excitée de savoir comment elle était, si on allait bien s'entendre.* J'attendais avec impatiente le jour où elle viendrait me rendre visite. * Malheureusement celle-ci me détesta aussitôt. * Pourtant, j'essaye de tout faire pour la mettre à l'aise. *Notre point en commun ne se résume pas seulement à notre physique, nous avons aussi la même maladie. * Je pensais que cette nouvelle aller nous rapprocher, ce qui ne fut pas le cas. * Je suis une vraie gourmande. * J'adore tout ce qui est sucrée surtout. * Pour moi, les cookies sont toute ma vie. Impossible de ne pas en manger une dizaine par jour.* J'ai la fâcheuse habitude de mâchouiller mon stylo quand je révise. * Tous mes stylos sont mort.* Je suis une grande fan des félins, notamment des chats. * Mes amies me disent souvent que je deviendrai comme la folle dingue des Simpson : vielle, sans petit-copain, encore vierge avec trente-six chats. C'est bon à savoir. * Je déteste les filles superficielles. * Mais ce qui me met hors de moi sont les dragueurs. * Ce qui ne m'empêche pas de rougir à chaque sifflement dans la rue.*Je voue un vrai culte à Harrison Ford qui est pour moi, l'homme de ma vie.* Mon film préféré est Indiana Jones, normal. * J'adore cuisiner mais n'est pas vraiment douée. *Je suis dotée d'une horrible maladresse. * Mon plus grand record : dix-huit chutes en une seule journée. * Je connais toutes les chansons disney par cœur. * Je me suis déjà pris un arbre après avoir dit à mes amies que je n'étais pas maladroite.



Emma R. De Cali
It Is You (I Have Loved) by Dana Glover© CJ.Pomme'



La famille... quoi de plus important me diriez-vous. Contrairement à d'autres, la mienne c'était complètement brisée. Pourtant, nous étions partis pour vivre pleinement heureux et unis les uns des autres. Pour comprendre mon histoire, il faut tout d'abord que je remonte en mille neuf cent quatre-vingt onze, plus précisément le douze février. Mon père était maçon. C'était un homme adorable doté d'une très grand sagesse. Il adorait les bouquins mais n'avait pas pu faire d'études. Ma mère, elle, travaillait comme infirmière. Elle était fascinée par la médecine, mais n'avait pas les capacités pour devenir médecin. Comme vous vous en doutez, mon milieu était loin d'être aisé, mais heureusement, nous ne manquions absolument de rien. Il est vrai que je ne roulais pas sur l'or, mais cela ne m'empêchais pas d'être comblée. Entre nous, nous étions tous solidaires et unis. Rien ne pouvait briser cet amour existant. Donc je reprend, ce fameux jour là, mes parents n'ont pas eu un mais deux enfants. Des faux jumeaux en plus ! Assez amusant, je confirme. Le désavantage dans tous ça, c'est que moi et mon frère, Ethan, nous ne pouvions pas se faire passer pour l'un et l’autre, ou encore, avoir la même tenue vestimentaire. Pour eux, notre naissance était le plus beau jour de leur vie. Enfin c'était surtout avant qu'ils apprennent la maladie dont moi et mon frère étions dotés. Ce fut un réel choc pour eux. Ils se sentaient responsable d'avoir mit au monde deux enfants qui étaient affectés d'un tel fardeau. Mais cela ne les empêchaient pas de nous faire croquer la vie à pleines dents. Étant petite, je n'allait pratiquement pas en cours. Les examens étaient très fréquents surtout à un âge aussi jeune. Au lieu de payer une école que mes parents ne pouvaient assumer, ils avaient décidé d'un commun en accord, qu'ils me feront prendre des cours par correspondance. Contrairement à mon frère, cela ne me posais aucun problème. Je n'avais aucun problème à suivre les cours et à avoir d’excellentes notes. En voyant mes résultats, mes parents étaient certains que j'allais réussir à faire quelque chose dans la vie. Ils plaçaient d'énorme espoir pour moi.



Emma R. De Cali
Smile by Glee Cast © CJ.Pomme'



Au collège, j'avais enfin pu aller dans une école publique pour la première fois de ma vie. Tout était nouveau pour moi. Les casiers, la cour de récréation, les salles de cours, les camarades de classes. C'était une nouvelle vie qui s'offrait à moi. Je voulais tout reprendre à zéro, que personne ne sache qu'elle était ma faiblesse. Je voulais être ''normale''. Mais dans chaque plan élaboré, il y avait toujours une faille. En sport, j'avais beaucoup de mal à suivre, surtout quand c'était l’endurance. Les professeurs eux, étaient au courant de ma maladie, et me faisaient dispenser sans problème. Ce qui était vraiment dommage, était que cela attisait les foudres de mes camarades. Devant tant de méchanceté, je n'arrivais pas à répliquer et donc rester comme ça, encaissant toutes les horreurs dites sur moi. On dit que les années lycées sont les pires et pourtant, ce fut les années collèges pour moi. Je vous rassure, je n'étais pas une sans-amie. Je devais sûrement en avoir deux ou trois dont ma meilleure amie Lola. Elle et moi on s'était adorée dès le premier jour. Ce fut la première personne à qui j'ai adressé la parole. Notre rencontre était loin d'être banale. Le premier jour de collège, n'ayant pas bien compris dans quelle classe je me trouvais, je m'étais rendue dans la mauvaise... Oui je sais, il faut vraiment être stupide. Donc dans la classe qui n'était pas la mienne, ce n'est que trois heures après que le professeur, ce décidant enfin de faire l'appel c'était rendu compte qu'il y avait un intrus dans sa salle. Je ne vous raconte pas la honte que j'ai eu. Entendant tout le monde rire, je m'étais enfuie de la classe en courant, les larmes aux yeux. Et l'étonnement des autres élèves en s'apercevant qu'il y avait une nouvelle recrue dans leur classe m'avais encore plus sensibilisé. Déjà, les groupes étaient formés. D'ailleurs, il m'a fallu plus de cinq mois pour réussir à me faire une petite place. A la fin de la journée, une jeune fille était venue à ma rencontre, morte de rire. Surprise, je lui avais demandé ce qu'il y avait de drôle. Apparemment mon intrusion dans sa classe lui avait vraiment marqué. Ayant remarqué ma solitude, elle s'était sentie obligée de rester avec moi. Les jours suivants, ses camarades de classe s'incrustèrent dans notre petit groupe créant alors une super amitié.



Emma R. De Cali
Lonely Day by System of a Down© CJ.Pomme'




Vingt-quatre avril deux mille trois, fut un jour tragique. A ce moment précis, j'étais alors âgée de douze ans. Mes parents avez eu la brillante idée de nous emmener chez nos grands-parents. Bizarrement, en me levant j'avais cette impression qui faisait que tout n'allait pas aussi bien se passer. La tête dans les nuages, je pouvais remarquer par la fenêtre de ma chambre que le ciel était gris. Pourtant, la météo n'avait pas annoncé de pluie. Enfilant mon pull à l'envers, sur le chemin de la salle de bain, je m'étais prise une porte, qui m'avait en tout cas bien réveillé. Le petit-déjeuner s'était passé dans le calme, chacun savourant une à une les grains de céréale. Notre voiture était très étroite, donc nous voyagions léger. Pour ma part, je n'avais qu'une petite valise avec cinq ou six T-shirts et jeans. Pour les chaussures, c'était des baskets fines que j'avais emporté. Simple, confortable et élégant, comme disait ma mère. Elle avait le chic pour nous faire rire. C'était la seule qui arrivait à me calmer et à me faire sourire dans les moments dur. Elle était comme ma meilleure amie. Je lui confiais absolument tout. A l'arrière de la voiture, auprès de mon frère, nous avions allumé la radio et chantions à tue-tête des chansons campagnarde. Qu'est-ce que l'on avait ri ce jour là. Le trajet de notre petite maison à celle de mes grands-parents prenait toute une journée. L'heure de la radio indiquait vingt et une heure trente. Le ciel était sombre et la pluie tombait à flot. Les orages hurlaient, déchirant le ciel de ces couleurs rouges et oranges. De nous quatre, seul mon frère dormait. Nous étions cette fois, sur une petite colline. Je détestais ces collines, j'avais toujours une peur bleu de tomber dans le ravin. Des panneaux défilaient devant mes yeux. Il y avait surtout des signalisations de danger, comme celui avec les rochers, les collision ou encore les cerfs. Pour tuer le temps je m'amusais à les compter et à tous les retenir. Passionnant. Regardant cette fois les étoiles – parce que oui, regarder les panneaux était loin d'être si amusant que je l'espérais – j'essayais de me creuser la cervelle pour reconnaître toutes les constellations présentes. Passant par une forêt, je contemplais les arbres croyant encore à l’existence des elfes et des lutins. Il était plus de vingt deux heures. Mon père commençait à fermer ses paupières mais se ressaisissait aussitôt. La route était illuminée par les phares de la voiture et la lumière de la lune. Tout semblait si calme et serein. Encore une centaine de kilomètres et nous étions enfin arrivés. Nous aurions pu y être sain et sauf si, par le plus grand des hasard, une sorte d'ombre ne s'était pas arrêté devant la voiture. Même moi je n'avais pu distinguer quelle était cette fameuse ombre, jusqu'à que mon père dévia la bête. Un cerf s'était arrêté voulant sûrement nous faire une petite surprise. A ce moment précis, mon père ne l'avait pas encore aperçu, il avait fallu que je lui hurle dans les oreilles pour qu'il se rende compte dans quoi il fonçait. La voiture sortie de la route, tombant dans un ravin. Tout ce passa au ralenti. Je pouvais encore voir les images défiler devant mes yeux. Le réveil de mon frère, les cris de ma mère, la sensation de chute, la peur dans mes yeux, la voiture s'écrasant contre un rocher. Puis, plus rien. Le néant.


Emma R. De Cali
Safe and Sound by Sheryl Crow © CJ.Pomme'



Mes yeux étaient fermés. Mon esprit vagabondait par-ci par-là, ne savant pas où aller. J'eus beaucoup de mal à les ouvrir, comme si quelqu'un m'en empêchait. Clignotant des yeux, je voyais flou, mais réussissais à distinguer une silhouette fine. Au début, je crus que cette jeune femme était ma mère, avec sa tenue d'infirmière, on pouvait facilement prêter à la confusion. Je voulais me relever, lui parler, pour lui demander ce qu'il se passait, où je me trouvais. Mais rien ne sortait de ma bouche, et mes forces m'avaient quitté. Quelques minutes plus tard, je me rendis compte que j'avais ce truc autour de la bouche, comme dans les films, qui vous aide à respirer. « Comment te sens-tu ? » m'avait demandé la même infirmière que tout à l'heure, l'air soucieuse. Je clignais des yeux, troublée par la lumière éclatante du jour. Les seules mots qui étaient sortis de ma bouche était «  Où sont mes parents, et mon frère ? » Je me rendis compte que ma question avait déstabilisé l'infirmière. Aussitôt prise de panique, j'essayais tant bien que mal de me lever. Celle-ci m'obligea à me rallonger. Encore dans les vapes, je fermais les yeux, alors que je n'en avais pas envie. D'après les docteurs, je m'étais endormie pendant quarante-huit heures. A mon chevet, mon père et mon frère me contemplaient. Ils avaient un visage à faire peur. « Pourquoi vous me regardez comme ça ? Vous avez vu un fantôme ou quoi ? Et puis, on est où, à l'hôpital ? » Tant de questions trottaient dans ma tête. Leur visage était si sombre, que cette fois-ci, je commençais vraiment à m’inquiéter. « Où est maman ! » Le simple mot ''maman'' avait suffit pour rendre mon frère en larmes, paniquée, je regardais mon père pour savoir ce qui le mettait dans ces états là. Et cette fois ce fut la révélation. Quand je vis mon père, les yeux rougis, je compris aussitôt ce qui c'était produit. « Papa... Non ! C'est pas possible ! Pas elle ! » Les larmes tombèrent également de mon côté. Je ne comprenais pas pourquoi c'était elle qui était partie. Mon père lui, ne cessait de dire que tout était de sa faute. Il se sentait vraiment mal et s'en voulait beaucoup. Pour le rassurer je lui pris les mains, lui chuchotant quelques mots rassurant. « T'inquiètes pas papa, on va réussir à surmonter ça. Maman ne voudrait pas nous voir triste. On est une famille forte et unie, on réussira à y survivre, je te le promets. » Je pensais sincèrement à mes paroles. Je croyais que cette tragédie allait nous rapprocher, mais ce ne fut pas le cas.
Une semaine était passée. Nous avions prévu de faire son enterrement. Toute la famille était présente, les tantes, les oncles, les grands-parents, mais aussi les amis. Le prête lisait son discours pendant que le cercueil descendait sous terre. Une à une, nous avancions pour jeter une poignée de terre sur ce tombeau. Celui-ci était d'un noir brillant et d'une longueur immense. Je n'arrivais pas à croire que dedans, ce trouvait le cadavre de ma mère. J'étais trop jeune pour la perdre. Approchant près de sa tombe, je repris mon souffle et monta sur le podium pour mon discours. C'était horrible de faire un monologue en essayant de paraître stoïque, mais je n'avais pas le droit de craquer, pour mon père mais aussi pour mon frère. Il fallait que je soit forte. Prenant mon courage à deux mains, j'ouvris enfin la bouche. « Le plus difficile quand on doit dire adieu, c'est qu'il faut le répéter tous les jours. Encore et encore. Chaque jour il faut affronter la même réalité. La vie est éphémère. Notre passage sur terre est bref. Pour rendre hommage à nos morts, nous devons profiter au maximum de notre courte vie. Nous montrer digne et fort dans l'adversité et affronter tous ensemble la douleur car cette condition humaine si fragile est notre loi à tous. Je pense que c'est aussi ce que ma mère aurait voulu. Même si ce jour-là, nous avons perdu notre maman, une femme, une amie, un proche, que jamais nous n'oublieront. » J'avais réussis tant bien que mal à retenir mes larmes. Tandis que je reprenais mon souffle, je pouvais apercevoir les invités pleurer comme de vraie fontaine. Descendant de l'estrade, je pris une poignée de terre, et le jeta sur son cercueil. « Adieu maman... »



Emma R. De Cali
Home by Foo Fighters© CJ.Pomme'



Un an s'était écroulé. La vie en Italie devenait de plus en plus difficile, surtout avec tous ces proches nous rabâchant sans cesse leur condoléances. A bout de nerf, mon père avait pris une décision radical : déménager. Mais pas seulement un petit déménageant, non, on allait carrément changer de pays ! Prenant l'avion, il nous avait fallu trois semaines pour nous installer. La vie à trois était très délicate. Mon frère était tombé dans une sorte de délinquance. Il n’arrêtait pas de sécher les cours et de se droguer, pour paraître plus cool, aux yeux des écossais. Depuis cette tragédie, entre mon frère et moi, tout avait changé. Je détestais le voir sombrer petit à petit. J’essayais tant bien que mal à lui faire surmonter cette épreuve, mais en vain. Contrairement à Ethan, au lieu de sombrer, je m'étais acharnée pour paraître heureuse et adorable. Mon père avait déjà assez de problèmes comme ça, avec mon frère, les factures, la mort de sa femme, il ne fallait pas que moi aussi, je me mette sur son dos. Je voulais l'épauler, l'aider à s’extraire de ce poids terrible. Pour ça, je passais mes nuits à étudier, et les week-ends à faire des petits boulots. Les journées, je faisait à manger, même si je n'étais pas douée, à faire la lessive, la vaisselle, et toutes ces choses banales. J'étais tellement débordée, que je n’avais plus de temps à moi. Au fond, j'étais anéantie par la perte de ma mère, mais je m’efforçais à sourire. Je n'aimais pas m'apitoyer sur mon sort. Au début ce fut difficile, mais plus le temps passait, plus cette joie n'était plus de la comédie. Dans cette petite ville, nous n'avions pas d'ami, et ne savions pas parler leur langue. Enfin, j'avais quelque base en anglais mais seulement ce que l'on apprend en cours. Mon père lui, ne comprenait absolument rien, ce qui fait que j'étais responsable pour tout ce qui était paperasse. Les gens pourraient avoir pitié de moi, en disant que j'étais devenue une adulte bien avant les autres. Mais moi, je ne voyait pas ça du même œil, au contraire. Pour moi ce départ était le début d'une nouvelle vie. D'un retour à zéro. Ce n'est trois ans après que je savais déjà parler couramment l'anglais. Au lycée, l'intégration ne fut pas si difficile que ça. Entre temps, j'avais eu le temps de devenir une jeune femme avec une super physionomie dont j'étais très fière. Les gens appréciaient ma joie de vivre et mon optimiste malgré mon histoire. Savoir que ma mère était morte suffisait amplement pour que je lise dans leurs regards la peine qu'ils éprouvaient. Heureusement que je ne leur avait pas dis pour ma maladie. D'ailleurs, personne est au courant, même pas mes meilleurs amis.



Emma R. De Cali
Rock 'n' Roll Train by AC/DC © CJ.Pomme'



Après mon diplôme, tout ce déroula à une vitesse folle. Entre temps, j'avais trouvé ma voie : devenir médecin. Et ça depuis la mort de ma mère. Je voulais absolument sauver des vies et épargner aux autres la perte d'un proche. Mais cela n'était pas la seule raison, je voulais également aider ceux qui avaient la même maladie que moi. Pour me prouver à moi même que ma malformation cardiaque n'était pas un fardeau, je m'obligeais chaque matins, à cinq heures, faire un petit footing matinal. Pour la fac, les inscriptions furent brèves. Les cours n'étaient pas difficile à suivre, se qui m'avait permis de réussir ma première année sans redoublement.
Aujourd'hui, âgée de vingt et un an, j'étudie toujours la médecine avec autant de passion que le premier jour. Il ne se passe pas une seule journée sans que je ne rend pas visite à mon père dans sa petite maison. Pour mon frère, je n'ai absolument plus de nouvelles. Tant mieux. Je ne veux en aucun cas le revoir. Pas tant qu'il ne se décide enfin de changer et de reprendre sa vie en main.
Dans mon apparemment, la lumière traversait les fenêtres éclairant l'habitat d'une pluie de soleil. La télévision allumé, j'écoutais d'une oreille religieuse les informations. Mangeant mes céréales, je ne manquai pas de m'étouffer en apprenant l’existence d'une nouvelle planète. Quoi ? Tout de suite après cette information, j’appelai mon père pour lui apprendre la nouvelle. « Allo papa ? Tu es au courant ? Oui ! Il y a une deuxième planète ! Attend, ils sont entrain de dire autre chose... Oh mon dieu ! Apparemment les habitants de cette autre planète sont comme nous ! Des sosies quoi ! » Jamais je ne me sentie aussi heureuse et anxieuse. J'attendais avec impatience le jour où mon double allait venir me rendre visite. D'ailleurs, celle-ci vint plus tôt que je ne l'aurai cru. Croyant qu'entre nous une belle amitié allait naître, quelle fut ma surprise en découvrant comment était cette autre moi. C’était complètement l'inverse de ma personnalité. D'après ce qu'elle m'avait appris, elle s'appelait Eden. Sa visite sur notre planète n'était pas de me rencontrer mais de connaître mon frère, Ethan. Ne savant pas vraiment où il se trouvait, je ne savais pas comment la renseigner. Voulant la mettre le plus possible à l'aise, je m’efforçais tant bien que mal à lui sourire et à ne pas prendre ses propos mesquins pour moi-même. Pour être honnête, je ne sais absolument pas comment se déroulera ces prochains jours en sa présence.



ALORS, AVOIR UN DOUBLE, ÇA FAIT QUOI ?Assez troublant je dois dire. Savoir qu'une autre personne existe sur une autre planète qui est votre propre sosie ! Il y a de quoi être inquiet. Je reconnais quand même que de rencontrer l'autre moi, me remplit d'une joie infinie. J'ai toujours rêvé d'avoir une sœur jumelle, et pas un frère jumeau comme maintenant. Personnellement, je trouve ça super d'avoir un autre soi. Dommage que l'on est pas appris leur existence plus tôt, ça aurait été drôle de faire les jeux du miroir.
COMME ÇA IL EXISTE UNE PLANÈTE TERRE 1 ?Bah oui, une autre planète existe. Quand j'ai entendu ça aux infos, j'étais encore chez moi entrain de prendre mon petit-déjeuner. Quand j'ai entendu qu'il existait une deuxième planète comme la notre, mes céréales ont faillis m'étouffer. J'avais peur que ces personnes soit comme des extraterrestres, du style des petits bonhommes verts avec quatre doigts et des oreilles de lutins. Oui je sais, quelle imagination. En tout cas, cette nouvelle a fait polémique sur la planète deux. D'ailleurs, pourquoi la planète deux et pas la planète une ? C'est vraiment pas juste ! Bah tant pis, on s'en moque de toute façon.
ET TOUT CES VOYAGEURS QUI DÉBARQUENT, ÇA NE TE FAIT NI CHAUD NI FROID ?Honnêtement, cela ne me dérange pas de voir ces ''voyageurs'' comme vous le dite si bien, venir sur notre Terre. Je trouve ça vraiment bien de connaître une personne qui est comme nous physiquement, mais qui est loin d'avoir le même caractère. Et puis, je suis certaine qu'ils sont tous très sympa. Je ne comprend absolument pas ceux qui ne veulent pas d'eux ici, d’ailleurs, plus on est de fou plus on rit ! N'est-ce pas ?
ET LA COHABITATION AVEC LES AUTRES, ÇA DONNE QUOI ?Personnellement, je trouve que tout ce passe bien. Tout le monde s'entend assez bien. Enfin, il y a quelques conflits, ce qui est assez normal pour ma part, mais sinon, ça va. Il est vrai que c'était assez déstabilisant de voir le double de nos proches. Mais maintenant, cela m'amuse beaucoup.
MAIS AU FINAL, ON A TOUS QUELQUE CHOSE QU'ON AIMERAIT CHANGER ; ET POUR TOI, C'EST QUOI ?  Si je devais changer quelque chose et bien, il y aurait beaucoup de chose que j’aimerai changer. Tout d'abord, j'aurai ôté cette maladie à mon frère et à moi-même, même si, personnellement, ce n'est pas un handicap pour moi. Il y a aussi la mort de ma mère. Si je pouvais, je la ramènerai à la vie, mais malheureusement, les miracles n'existent pas. Et pour finir, mon caractère. J'aurai bien voulu avoir un peu plus l'allure de mon double. Être plus sûre de moi, et ne pas stresser pour un rien. Mais bon, je sais très bien que cela est impossible.

it's you, it's you, it's all for you:
 


Dernière édition par Emma R. De Cali le Lun 26 Mar - 21:38, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : stellaire.@avatar
☼ Sourires postés : 40
☼ Début du séjour : 18/03/2012
☼ Age : 24
☼ Localisation : ec
☼ Ce que tu as à dire : (en rédaction)

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 19:30

DOBREV, la quatrième femme de ma vie C'est tellement un excellent choix I love you Bienvenue à toi et très bonne chance pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
→ if you're a bird, i'm a bird.

☼ À qui tu dois tout ça : avatar - shiya gif - tumblr
☼ Sourires postés : 307
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Ce que tu as à dire :


"Parfois l'amour ne suffit pas, le chemin est semé d'embûches."


MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 19:30

Nina
bienvenue et bonne chance pour ta fiche (a)

_________________
tell me you love me, come back and haunt me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : BAZZART
☼ Sourires postés : 112
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :

BE HAPPY WHILE YOU'RE LIVING,
FOR YOU'RE A LONG TIME DEAD.

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 19:31

Bienvenue & bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) starhs & tumblr.
☼ Sourires postés : 131
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 26
☼ Localisation : sans aucun doute au laboratoire de recherches de Earth Two.
☼ Ce que tu as à dire :


YOU'RE MY GOOD AND MY EVIL. I WOULD LIKE TO HATE YOU EVEN IF I CAN'T.



☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 19:32

DOBREV.
très bon choix de scénario. I love you je te souhaite la bienvenue sur AE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : special thanks to SOON
☼ Sourires postés : 27
☼ Début du séjour : 17/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 19:33

Nina fais moi des bébés Arrow , a qui je colle très souvent le prénom Emma en plus bienvenue (a).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : avatar (lovebirds)
☼ Sourires postés : 34
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 20:20

Ninaaaaa bienvenue ici et réserve moi un superlienquituetoutlemonde!
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 20:25

Merci !!! J'adore votre accueil, il est juste génial !!

Dolce: Même pas la première ?

Scarlett, Madison et Embry: Merci pour l'accueil !

Canaan: Oh, intéressé ? Je n'y manquerai pas

Golden: OMG Candice !!! Tu seras la première dans mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : avatar (lovebirds)
☼ Sourires postés : 34
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Dim 18 Mar - 20:28

Merci t'es un amour! Par contre pas touche à Canaan on pourrait ne pas être amies sinon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Lun 19 Mar - 21:01

Oh, on verra alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : On verra... ~
☼ Sourires postés : 27
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 20


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Lun 19 Mar - 21:16

Bienvenue !
Bon choix pour l'avatar, Nina est une beauté comme y en a pas deux !
Bonne chance pour ta fiche! En espérant avoir la chance de RP avec toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Mar 20 Mar - 21:17

Merci !! Pixie est super aussi
Et t'inquiètes, je te mpotte pour un rp

EDIT: Pour la fiche, je vais surement mettre un peu de temps pour la faire. Avec les cours et les autres rps que je doit faire, je n'ai pratiquement plus de temps. Alors voilà, c'était juste pour prévenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ Sourires postés : 106
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Ven 23 Mar - 18:05

BIENVEEEEEENUE
Merci d'avoir pris ma sexy double
Bon courage pour ta fiche

_________________
constance eden de castelani ► Feel you here forever, You and me, together, nothing is better. but I set fire to the rain, Watched it pour as I touched your face. Let it burn while I cried 'Cause I heard it screaming out your name, your name. Even now when we're already over, I can't help myself from looking for you. - set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : crispow (avatar) ; tumblr (signature) ; paramore (signature)
☼ Sourires postés : 33
☼ Début du séjour : 17/03/2012
☼ Age : 24

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Ven 23 Mar - 21:43

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Sam 24 Mar - 14:53

Eden: Merciiiiii !! Si possible, je terminerai ma fiche demain
Par contre j'aurai une seule question à te poser

Kyra: Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ Sourires postés : 106
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Sam 24 Mar - 17:05

Pas de soucis, envoie moi un MP I love you

_________________
constance eden de castelani ► Feel you here forever, You and me, together, nothing is better. but I set fire to the rain, Watched it pour as I touched your face. Let it burn while I cried 'Cause I heard it screaming out your name, your name. Even now when we're already over, I can't help myself from looking for you. - set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Lun 26 Mar - 21:38

Coucou ! C'est pour dire que j'ai fini ma fiche
Par contre je l'ai faite à la wanegen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ Sourires postés : 106
☼ Début du séjour : 09/03/2012
☼ Age : 22
☼ Ce que tu as à dire :


☼ NOTEBOOK
▫ jukebox:
▫ tes amours, tes amis, tes emmerdes:
▫ tes envies:
MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Mer 28 Mar - 21:50

J'ai le plaisir de t'annoncer que tu es validée chère double . Je te souhaite encore une fois la bienvenue sur le forum en espérant que tu t'y plairas! Ta fiche est très bien, tu as vraiment tout détaillé, il y a vraiment une partie sur chacun des points importants de la vie de la jolie Emma, et le passage sur la mort et l'enterrement de la mère est très émouvant. Tu as même pensée à parler de l'arrivée des habitants de l'autre Terre sur la tienne, c'est une bonne chose, et tu as même inclue Eden dans ta présentation : parfait
Je te place à l'instant dans ton groupe I love you
Que dire de plus à part que je te souhaite de t'amuser parmi nous

_________________
constance eden de castelani ► Feel you here forever, You and me, together, nothing is better. but I set fire to the rain, Watched it pour as I touched your face. Let it burn while I cried 'Cause I heard it screaming out your name, your name. Even now when we're already over, I can't help myself from looking for you. - set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

☼ À qui tu dois tout ça : (c) bazzart
☼ Sourires postés : 25
☼ Début du séjour : 18/03/2012

MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] » Jeu 29 Mar - 15:14

Merci Eden !!!
T'inquiètes, jvais être la meilleure double qui puisse exister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] »

Revenir en haut Aller en bas

Emma R. Di Cali •• « Moi, j'tombe amoureuse comme on tombe d'une chaise [FINISH] »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» bilan positif de mon cali
» je vous presente ma fille emma
» cali en caricature
» mon cali
» 'tite Grenouille's Cali V6 BV6 inside

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANOTHER EARTH ◐ :: WELCOME TO THE OTHER EARTH :: Vos papiers, s'il vous plaît :: welcome to the other earth-